Apprenez la gestion de votre argent

Conseils pour éviter les mauvaises surprises…

Vous avez un gros chèque à faire à l’agence du revenu et ça fait mal?

Vous êtes un adepte du prêt-REER année après année?

Vous avez été surpris par le coût de la nouvelle contribution additionnelle pour services de garde lorsque vous avez complété votre déclaration de revenus?

Cet article est pour vous, tout simplement!

En effet, les trois situations décrites précédemment ont une solution commune : un budget et un plan d’épargne.

Révolutionnaire? Peut-être pas! Mais certainement efficace.

Afin de mieux comprendre en quoi un budget et un plan d’épargne pourraient vous être utiles, je vous propose de revoir chacune des problématiques du départ et d’évaluer comment elles auraient pu ne pas se produire.

 

Le gros chèque à faire

Gros ou petit, on n’aime jamais cela. Mais pourquoi doit-on faire un chèque? Simplement parce que le revenu que nous déclarons, une fois toutes les sources considérées ainsi que les crédits, déductions et autres éléments est plus élevé que ce qui avait été anticipé. Le montant qui avait été retenu à la source pour le paiement de vos impôts (ou vos acomptes provisionnels si vous êtes un travailleur autonome) est donc insuffisant.

Il n’est pas toujours facile de tout prévoir, surtout si, par nature, on a un revenu imprévisible ce qui est le cas des travailleurs autonomes.

Néanmoins, l’établissement d’un bon budget pourra vous permettre de minimiser le risque qu’une telle situation ne se produise en réduisant, autant que faire se peut, les impondérables.

Vous pourriez aussi  décider d’épargner systématiquement une partie prédéterminée de vos revenus et investir ces sommes dans votre REER, pour diminuer votre revenu imposable, ou simplement mettre la somme de côté pour payer votre dû au moment de compléter votre déclaration de revenus.

 

Le prêt-REER

La stratégie du prêt-REER consiste à emprunter un montant d’argent qui sera immédiatement investi dans un compte REER, réduisant du même montant le revenu imposable du contributeur. Elle est souvent utilisée pour réduire la facture d’impôt à payer en fin d’année.

Néanmoins, comme il s’agit d’un prêt, des frais (intérêts, frais divers, etc.) sont à prévoir et l’argent investi devra être remboursé.

Le prêt-REER est donc une stratégie basée sur le court terme qui permet d’effectuer rapidement une contribution importante mais peut créer ou accentuer un problème d’endettement.

Il est de loin préférable et plus efficace de faire son budget et d’y prévoir un poste « épargne » qui pourra être utilisé pour investir dans un REER, sur une base hebdomadaire, mensuelle ou autre, selon votre capacité.

En fait, si vous souscrivez un prêt-REER, vous devrez le rembourser et le prévoir à votre budget. Aussi bien vous épargner les frais et intérêts et simplement cotiser à votre REER l’année durant!

 

La contribution additionnelle pour services de garde

Sans aucun doute, ce fut une grande surprise pour plusieurs parents dont les enfants fréquentent un CPE ou une garderie subventionnée.

Jusqu’à maintenant, le coût était universel à 7,30$/enfant/jour. Or, plutôt que de déplafonner le tarif ou de moduler celui-ci selon les revenus des parents, le gouvernement Couillard a choisi de mettre à contribution les parents, en fonction de leurs revenus, au moment de compléter leur déclaration de revenus.

Vous avez donc payé 7,30$/enfant/jour toute l’année et, surprise, au moment de faire votre rapport d’impôts, une somme additionnelle doit être versée puisque vos revenus excèdent les seuils établis par le gouvernement.

Peut-on éviter cette contribution additionnelle si vous excédez le seuil fixé? La réponse est non. Elle est basée sur votre revenu imposable et doit être versée si votre enfant fréquente un CPE ou une garderie subventionnée.

Il vous reste donc deux solutions : réduire votre revenu imposable ou épargner l’année durant pour acquitter cette facture.

La voie privilégiée par plusieurs pour réduire le revenu imposable est de cotiser à un REER. Chaque dollar cotisé réduit d’autant votre revenu imposable. Vous réduisez donc immédiatement votre facture fiscale (de même que celle pour la contribution additionnelle pour services de garde) tout en épargnant pour votre retraite.

 

Pour conclure

Un bon budget et un plan d’épargne constituent souvent la solution à beaucoup de désagréments financiers. Il ne vous reste qu’à vous y attaquer, avec l’aide d’un professionnel au besoin. Vous respirerez beaucoup mieux et pourrez penser à des projets plus emballants!

 

Me Maxime Gauthier

Chef de la conformité et représentant en épargne collective

Mérici Services Financiers inc.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone